ÉTAPE 4: ÊTRE DÉSHYDRATÉ DANS LA VALLÉE DE LA MORT

Après avoir tranquillement flanné le long des différents lacs que notre route nous octroyait et avoir acheté plusieurs gallons d’eau, il était temps d’aller prendre un peu le soleil. Et ce fût peu de le dire ! Direction la vallée de la mort qui porte très bien son nom avec plus de 40° C à l’ombre et 50°C au soleil…

J’avouerai qu’il était alors compliqué de faire un treck dans ce désert, même pour les plus téméraires. Vous risqueriez plus de tomber mort de soif au bout de quelques heures ou de rencontrer un coyote une fois le soleil couché. La meilleure des visites de la vallée de la mort reste alors : la ballade en voiture! Alors oui, ça n’a pas l’air très sexy de premier abord et ressemble plus à une visite du zoo de Thoiry où vous ouvrez la fenêtre pour voir le paysage, mais la clime reste votre meilleure amie.

IMG_2821

Entre cinq chaînes de montagnes, l’air océanique humide qui arrive de l’océan s’assèche. Cela rend la Vallée de la Mort l’un des endroits les plus secs et chauds d’Amérique du Nord. Cependant, détrompez-vous la vallée de la mort est loin d’être seulement une étendu de terre sèche, où ne vivent aucune faune et flore. Cette partie aride du Névada regorge d’espèces désertiques et ses paysages sont très variés.

Mesquite flat

Arrêt phare des différents touristes visitant la vallée de la mort, mais on doit bien accorder qu’il vaut le détour. Malgré ce que l’on peut penser, la vallée de la mort est un désert, certes, mais non rempli de dunes de sables. “Mesquite flat” est un des seuls endroits à être recouvert de grains de sables ondulant au gré du vent.

_DSC8487

Attention cependant à ne pas s’aventurer trop loin et de vous perdre dans ce beau paysage sans eau, nourriture et ombre… quel cauchemar.

Zabriskie Point

Pour les plus courageux, c’est le lever de soleil qu’il faut aller voir là bas. Sinon le coucher de soleil vaut tout de même le détour. Une fois que la nuit pointe le bout de son nez, vous pouvez enfin sortir sans mourir de chaud et avec une petite veste. Un spectacle des plus romantiques et grandioses. Face à la nature dans toute sa splendeur.

 

La palette de l’artiste

Cachée entre les montagnes, la palette de l’artiste est un petit joyaux de la nature. Pourquoi ces couleurs ? Ce ne sont pas des peintres fous qui ont décidé d’exprimer leur créativité sur la roche mais bien les gisements minéraux qui sous l’effet de l’oxydation ont créé ces superbes dessins.

_DSC8541

Pour plus de résultat, il est conseillé de venir découvrir ces magnifiques montagnes en début de matinée ou fin de soirée (heures où le soleil est le moins fort). Vos photos n’en seront que plus belles.

Même si certaines routes nous ont un peu fait peur (un 4×4 est bien utile pour se glisser sur les chemins de la vallée), n’importe quelle voiture (qui supporte suffisamment la chaleur, n’allez pas prendre une coccinelle) fera l’affaire.

Après cette journée à découvrir la vallée de la mort, nous étions sous le charme. Pas assez sous le charme cependant pour y passer une nuit entière entouré de coyotes. C’est pour cela que nous sommes allés dormir à Beatty, petite ville en bordure de la vallée de la mort, des plus typiques du Névada.

Pour plus d’informations sur la vallée de la mort c’est ici !

ÉTAPE 5:  Welcome to Las Vegas 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s