American food : le royaume du gras

Bienvenue dans un nouvel article : comment avoir et conserver son diabète ?

Une seule réponse : manger aux États-Unis pendant 3 semaines ! Outre le fait qu’entre burger, frites, pancakes, bacon et soda les calories y vont bon train, les quantités américaines sont plus qu’énormes. Pour la plupart des restaurants commander un plat pour deux personnes est largement suffisant (encore faut-il se mettre d’accord sur le choix dans le menu). Voici donc quelques extraits de mets exquis et raffinés :

  1. Toujours bien commencer la journée avec des céréales 100 % sucres. De quoi vous donner un boost d’énergie !

IMG_6177

2. 10h : Piquorer quelques fraises sur le port de San Francisco. Pourquoi manger des fruits ? Parce qu’ils sont plongés dans du bon chocolat. Il ne fallait pas faire descendre ce taux de sucre !

 

3. Pour votre déjeuner, pourquoi ne pas tester le fameux “grilled cheese”? Un sandwich composé de cheddar fondu avec ici des frites de patates douces. IMG_3379

 

4. Vous aviez encore un petit creux ? Pas de soucis ! Testez les différents milkshakes dans les dinners américains en ville ou bordant les autoroutes. Rien de plus clichés mais comme c’est bon !

IMG_6171

Une alternative : la “ice cream beer” : une bière composée de bière, soda et glace… un melange plus que douteux

IMG_6167

 

5. Quelques tacos pour l’apéro de ce soir ? Parce que le Mexique n’est pas loin, de nombreux plats sud américains sont dans les différents restaurants du pays. Encore délicieux mais extrêment généreux.

IMG_5929

 

6. Manger plus léger c’est aussi possible dans les restos de Los Angeles qui se veulent un peu “bobo” et “green”. De quoi faire une detox des autres repas.

IMG_6212

7. Il fallait cependant finir ce tour de nourriture par le fameux cheesecake. Ici il s’agit d’un cheesecake à la cookie dough (pâte de cookies) à la cheescake factory, car quitte à rester dans le gras autant y aller à fond

IMG_6227

 

8. Pour vos yeux : quelques délices des plus fins de la gastronomie américaine :

IMG_3144

_DSC0089

_DSC0091

Advertisements

ÉTAPE 7 : Encore plus de canyons

Vous pensiez que nous en avions fini avec la beauté des canyons du grand Ouest américain ? C’était sans compter sur le “Red Canyon” et le “Bryce Canyon” en Utah.

_DSC8955

Très proche du Bryce canyon, le Red Canyon regorge de nombreuses beautés que nous ne voulions pas manquer. Situé sur une réserve indienne, l’affluence des touristes est également moins importante que sur le site de son grand frère : le Bryce Canyon. Une alternative donc plus qu’intéressante avec des paysages somptueux. Au milieu des roches couleurs ocres, nous avons eu la chance de se balader à cheval sur ces quelques kilomètres. Un moment hors du temps, aux premières lueurs du soleil, nous faisant sentir comme de “vrais indiens”.

_DSC8989

C’était sans compter le fait que le cheval de ma mère ne faisait que manger l’herbe alentour et le cheval de mon père ne pensait qu’à avancer plus vite que le groupe !

_DSC8963

Entre cette visite des deux Canyons nous avons fait une pause dans un camping en pleine nature. Le moment parfait pour un barbecue au coucher du soleil avant une nuit orageuse.

 

Connu pour ces cheminées de fée rougeâtres, le Bryce Canyon offre de nombreuses possibilités de randonnées. Sur plus de 145 km2 s’étend des roches aux formes coniques âgées de dizaine de milliers d’années.

_DSC9040

C’est ainsi que nous sommes partis arpenter les roches rougeâtres de ce parc national à travers un circuit considéré comme facile (Navajo Loop). Plusieurs kilomètres derrière nous et plusieurs écureuils pris en photo plus tard, nous avions une assez bonne vision de ce magnifique Canyon (qui restera pendant tout le séjour mon préféré).

 

 

Nous avons ensuite repris la voiture pour aller aux différents “see point” qui sont le Sunset Point, le Sunrise Point, le Rainbow Point, le Bryce Point et le Farview Point. Ces points de vues offrent des angles différents du parc.

_DSC9124

La visite de ces deux Canyons dans le bel état qu’est l’Utah nous mènera à notre prochaine destination : ÉTAPE 8 : Entre Utah et Arizona 

ÉTAPE 5 : WELCOME TO LAS VEGAS

Un road trip sur la côte Ouest américaine n’aurait pas été complet sans un détour par la “Sin city” (ville des péchés). Entre immeubles plus qu’impressionants, débauche de partout et jeux de lumière il y a de quoi être perdu dans cette ville construite au beau milieu du désert. (Après notre traversé du désert dans la Vallée de la mort)

Las Vegas c’est des spectacles pour vous en mettre pleins les mirettes, des personnages de films pleins les rues, Elvis Presley qui vous marie dans une petite chapelle,  des femmes de joies se dandinant pour attirer les curieux. Las Vegas c’est le show à l’américaine par excellence.

_DSC8807

Mais à quoi ressemble donc Las Vegas ? La ville en elle même ne ressemble à aucune autre tout en étant comme les autres. Les quartiers du centre ville sont en fait des reproductions des grandes villes du monde entier. Entre Paris, New York, Venise ou Tokyo : ces échantillons de grandes métropoles se retrouvent à Las Vegas.

Payer un seul ticket et vous pourrez voir la Tour Eiffel, l’arc de Triomphe et des hotels parisiens à l’architecture haussmannienne le tout au Névada !

_DSC8813

_DSC8716

Vous vouliez passez sous des ponts italiens, manger en plein Venise à côté de gondoliers et admirer les plafonds de la renaissance italienne ? C’est également possible dans le Névada.

_DSC8684

Vous souhaitiez faire un tour à New York  en faisant le tour de la statue de la liberté, marcher sur le pont de Brooklyn et deguster un burger à Greenwich ? C’est aussi possible dans le Névada !

_DSC8612

_DSC8775

Après ce sympathique voyage autour du monde, n’oublions pas que Las Vegas c’est aussi la ville du jeu. Les casinos sont nombreux sur le Las Vegas Strip, la plus grande avenue de Las Vegas. Interdit de jouer cependant avant 21 ans mais vous pourrez tout de même vous balader en suivant  le “red carpet”. N’essayez pas de vous arrêter à défaut d’être rappelé à l’ordre par les services de sécurité.

 

Entre deux casinos n’oubliez pas de visiter les hotels. Oui cela peut paraitre étrange mais les halls des hotels sont ouverts au public, et l’on comprend pourquoi lorsque l’on observe le plafond de nénuphars en verre soufflé du Bellagio ou le Ceasar’s palace.

Enfin si vous souhaitez prendre un peu de hauteur sur la ville, rendez -vous à la Stratosphère pour siroter un cocktail ou essayer leur attraction à sensation à plus de 345 mètres de hauteur. Vous aurez de toutes les manières une vue imprenable sur les néons clignotants en contrebas suivi des montagnes du désert à l’horizon.

_DSC8650

Prochaine étape : BIENTOT DISPONIBLE !

STOP 1: San Francisco

Here I am! Back with some of my new adventures. I’ve been doing a road trip around the West Coast of the US with my family. I saw so many beautiful landscapes, had so much fun so I decided to share it through my blog (again).

After a (very) long trip, we arrived in the Japan Town of San Francisco, where we stayed. San Francisco offered to us in three days a really great overview of what we expected. Downtown (called Union Square) was made of big buildings, the American flag waving in the sky, the stairs on the walls of buildings, the lighting, the fireman’s cars, the tramway crossing the street, the up and down streets… Basically, an animated city.

What I DIDN’T LIKE in San Francisco? I’m going to start by what I’ve been frustrated when I was in San Francisco. The first thing is the famous tramway. To take it you have to make hours of queue, which is not worth it. The second point when I was frustrated (but it was our fault) is that we missed the view of the Coit tower. It was actually closed so we couldn’t see SF from above (end at 5:30 pm). Finally, in SF you have drugged people and homeless people. It’s not something that is bad, it’s life but I just wanted to tell that the number is way more important than in France for example, so it’s kind of shocking.

What I LOVED in San Francisco? The main atmosphere given by SF is mainly due to its culture. You can see that it’s a city with history, full of art, music… At almost every corner streets you can see street art, but not like in the subway in Paris. It’s a real art ! It’s mostly represented in the area of Haight-Ashbury, which is the hippie corner. Besides, the street art there is guitar shops, book shop, bio shop, hippie shop, old costumes shop, every kind of shop.

Near this beautiful place, the other thing to see are the painted ladies which are _dsc8018beautiful,big and colorful houses. The typical architecture, called Victorian style, is a characteristic of San Francisco. To end this day, we decided to rent a bicycle in the Golden Gate park, enjoying the nature to go to the beach (which was extremely cold).

The next day, we explored more San Francisco by seeing the Lombard street which is the most crooked street in the world. It was cool to see it once in our life, but not as spectacular as we imagined. (Plus there is a lot of tourists). We continued our trip in SF with Chinatown that I particularly liked (not like my parents). I found the Chinese lanterns above the streets really pretty and the Chinese street art gave an amazing atmosphere to the place. We were not courageous enough to try one of the many restaurants there but we did buy some useless stuff.

_dsc8129

img_5847

Then we did THE thing to do in San Francisco: go on the Golden bridge. I was so excited to see it for real during a bus tour. Because SF is most of the time in the fog we were lucky enough to see the_dsc8220 entire  bridge! If you go on the bridge you should know that it’s extremely windy and cold. We enjoyed the rest of our day on the Pier 39, the most famous of SF, eating strawberry dipped in chocolate and tacos, watching the sea lions and enjoying the place.

For our last day in the foggy city of San Francisco, we decided to do something more cultural so we went on Alcatraz island where one of the most famous prisons was. I wasn’t expected a lot from this visit (that you have to book a long time before) but I was really surprised. Being in a prison for real is a particular feeling that it’s weird but an incredible experience. The thing that did make the visit really good was the free audio guide. The story of Alcatraz was explained by ex-prisoners and ex-prison guards. They told us the story of Alcatraz through their experience. A more personal approach which gave a unique and timeless moment.

_dsc8258

After the visit of the prison, we took the car and drove to go to our next destination: STOP 2: Yosemite

Don’t hesitate to follow me to know what’s going to be the next step of our road trip!