ÉTAPE 5 : WELCOME TO LAS VEGAS

Un road trip sur la côte Ouest américaine n’aurait pas été complet sans un détour par la “Sin city” (ville des péchés). Entre immeubles plus qu’impressionants, débauche de partout et jeux de lumière il y a de quoi être perdu dans cette ville construite au beau milieu du désert. (Après notre traversé du désert dans la Vallée de la mort)

Las Vegas c’est des spectacles pour vous en mettre pleins les mirettes, des personnages de films pleins les rues, Elvis Presley qui vous marie dans une petite chapelle,  des femmes de joies se dandinant pour attirer les curieux. Las Vegas c’est le show à l’américaine par excellence.

_DSC8807

Mais à quoi ressemble donc Las Vegas ? La ville en elle même ne ressemble à aucune autre tout en étant comme les autres. Les quartiers du centre ville sont en fait des reproductions des grandes villes du monde entier. Entre Paris, New York, Venise ou Tokyo : ces échantillons de grandes métropoles se retrouvent à Las Vegas.

Payer un seul ticket et vous pourrez voir la Tour Eiffel, l’arc de Triomphe et des hotels parisiens à l’architecture haussmannienne le tout au Névada !

_DSC8813

_DSC8716

Vous vouliez passez sous des ponts italiens, manger en plein Venise à côté de gondoliers et admirer les plafonds de la renaissance italienne ? C’est également possible dans le Névada.

_DSC8684

Vous souhaitiez faire un tour à New York  en faisant le tour de la statue de la liberté, marcher sur le pont de Brooklyn et deguster un burger à Greenwich ? C’est aussi possible dans le Névada !

_DSC8612

_DSC8775

Après ce sympathique voyage autour du monde, n’oublions pas que Las Vegas c’est aussi la ville du jeu. Les casinos sont nombreux sur le Las Vegas Strip, la plus grande avenue de Las Vegas. Interdit de jouer cependant avant 21 ans mais vous pourrez tout de même vous balader en suivant  le “red carpet”. N’essayez pas de vous arrêter à défaut d’être rappelé à l’ordre par les services de sécurité.

 

Entre deux casinos n’oubliez pas de visiter les hotels. Oui cela peut paraitre étrange mais les halls des hotels sont ouverts au public, et l’on comprend pourquoi lorsque l’on observe le plafond de nénuphars en verre soufflé du Bellagio ou le Ceasar’s palace.

Enfin si vous souhaitez prendre un peu de hauteur sur la ville, rendez -vous à la Stratosphère pour siroter un cocktail ou essayer leur attraction à sensation à plus de 345 mètres de hauteur. Vous aurez de toutes les manières une vue imprenable sur les néons clignotants en contrebas suivi des montagnes du désert à l’horizon.

_DSC8650

Prochaine étape : BIENTOT DISPONIBLE !

Advertisements

ÉTAPE 4: ÊTRE DÉSHYDRATÉ DANS LA VALLÉE DE LA MORT

Après avoir tranquillement flanné le long des différents lacs que notre route nous octroyait et avoir acheté plusieurs gallons d’eau, il était temps d’aller prendre un peu le soleil. Et ce fût peu de le dire ! Direction la vallée de la mort qui porte très bien son nom avec plus de 40° C à l’ombre et 50°C au soleil…

J’avouerai qu’il était alors compliqué de faire un treck dans ce désert, même pour les plus téméraires. Vous risqueriez plus de tomber mort de soif au bout de quelques heures ou de rencontrer un coyote une fois le soleil couché. La meilleure des visites de la vallée de la mort reste alors : la ballade en voiture! Alors oui, ça n’a pas l’air très sexy de premier abord et ressemble plus à une visite du zoo de Thoiry où vous ouvrez la fenêtre pour voir le paysage, mais la clime reste votre meilleure amie.

IMG_2821

Entre cinq chaînes de montagnes, l’air océanique humide qui arrive de l’océan s’assèche. Cela rend la Vallée de la Mort l’un des endroits les plus secs et chauds d’Amérique du Nord. Cependant, détrompez-vous la vallée de la mort est loin d’être seulement une étendu de terre sèche, où ne vivent aucune faune et flore. Cette partie aride du Névada regorge d’espèces désertiques et ses paysages sont très variés.

Mesquite flat

Arrêt phare des différents touristes visitant la vallée de la mort, mais on doit bien accorder qu’il vaut le détour. Malgré ce que l’on peut penser, la vallée de la mort est un désert, certes, mais non rempli de dunes de sables. “Mesquite flat” est un des seuls endroits à être recouvert de grains de sables ondulant au gré du vent.

_DSC8487

Attention cependant à ne pas s’aventurer trop loin et de vous perdre dans ce beau paysage sans eau, nourriture et ombre… quel cauchemar.

Zabriskie Point

Pour les plus courageux, c’est le lever de soleil qu’il faut aller voir là bas. Sinon le coucher de soleil vaut tout de même le détour. Une fois que la nuit pointe le bout de son nez, vous pouvez enfin sortir sans mourir de chaud et avec une petite veste. Un spectacle des plus romantiques et grandioses. Face à la nature dans toute sa splendeur.

 

La palette de l’artiste

Cachée entre les montagnes, la palette de l’artiste est un petit joyaux de la nature. Pourquoi ces couleurs ? Ce ne sont pas des peintres fous qui ont décidé d’exprimer leur créativité sur la roche mais bien les gisements minéraux qui sous l’effet de l’oxydation ont créé ces superbes dessins.

_DSC8541

Pour plus de résultat, il est conseillé de venir découvrir ces magnifiques montagnes en début de matinée ou fin de soirée (heures où le soleil est le moins fort). Vos photos n’en seront que plus belles.

Même si certaines routes nous ont un peu fait peur (un 4×4 est bien utile pour se glisser sur les chemins de la vallée), n’importe quelle voiture (qui supporte suffisamment la chaleur, n’allez pas prendre une coccinelle) fera l’affaire.

Après cette journée à découvrir la vallée de la mort, nous étions sous le charme. Pas assez sous le charme cependant pour y passer une nuit entière entouré de coyotes. C’est pour cela que nous sommes allés dormir à Beatty, petite ville en bordure de la vallée de la mort, des plus typiques du Névada.

Pour plus d’informations sur la vallée de la mort c’est ici !

ÉTAPE 5:  Welcome to Las Vegas