Carthage

Entre deux villas, vous pourrez peut-être apercevoir les ruines de Carthage. Entre Rome et Athènes, Carthage était une puissante cité antique de par son influence commerciale. Aujourd’hui dans ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il ne reste que quelques ruines épargnées par la construction en masse des villas.

Les ruines carthagiennes sont divisées en différents sites que l’on peut visiter avec un ticket commun valable une journée. Si vous voulez visiter tous les sites il vaut mieux commencer sa journée tôt et s’armer de bonnes chaussures de marche. 

Parmi les sites les plus intéressants, les anciens ports puniques (commercial et militaire) sont le vestige des anciens ports de la cité antique qui pouvait accueillir jusqu’à 200 navires.

Le 2ème stop serait ensuite le musée national de Carthage (fermé lors de ma visite) qui est au sommet de la colline de Byrsa. Se trouve ici une vue panoramique sur la ville de Tunis et sur les ruines restantes de Carthage. On s’y ballade tranquillement.

Juste à côté de ce musée, l’Acropolium regroupe la très jolie cathédrale Saint-Louis de Carthage (bâti pour le roi de France mort à Tunis à 1270). L’intérieur bien plus sobre est plutôt décevant face à la belle façade de la cathédrale.

Ce cheminement dans Carthage ne serait pas complet sans la visite des termes d’Antonin qui regroupent les plus importantes ruines datant de la période romaine. De là, il est facile d’accéder au parc des villas romaines (anciennes villas parfois reconstituées) donnant dans le fond sur la grande mosquée.

De nombreux autres sites existent à Carthage et peuvent être visités. Cependant sans être grande passionnée de ruines, les visites évoquées précédemment sont amplement suffisantes à se faire une idée des vestiges laissés par les romains.

Advertisements

Sidi Bou Saïd

De loin le quartier le plus touristique mais aussi le plus agréable à visiter Sidi Bou Saïd est une étape incontournable pour la capitale tunisienne. À seulement une vingtaine de minutes et quelques dinars dépensés en taxi vous voici plongé entre l’architecture des Cyclades grecques et de l’Andalousie espagnole. Véritable balcon sur la mer, les balades sont nombreuses entre les rues blanches et bleues et les portes de pierre sculptées.

_DSC1052

Lieu de haute inspiration pour nombreux artistes, Sidi Bou Saïd fut autrefois un lieu de spiritualité et de pèlerinage interdit aux roumis. Aujourd’hui, les touristes peuvent montez jusqu’au cimetière pour admirer la vue panoramique.

 

Petit tips : Pour boire un verre avec la plus belle vue de Tunis, c’est comme dans la chanson de Patrick Bruel, rendez-vous au café des délices (Jus de fraise délicieux).

IMG_0118

Tunis

Au détour d’un marchand de fausses Nike, d’un chaton dans une poubelle ou encore des nombreuses pâtisseries tunisiennes vous risquez de tomber sous le charme de la capitale de la Tunisie : Tunis.

Célèbre pour sa médina centenaire, cette dernière rassemble de très nombreuses mosquées, médersas (école coranique), tourbets et zaouïas. Pour les apercevoir, il suffit (ce qui n’est pas chose facile) de trouver son chemin dans les souks tunisiens. Je ne pourrais pas dire comment accéder aux différents sites à voir, malgré les plans touristiques de la médina. Le mieux est de s’y balader et de se perdre dans les dédales de rues cachant les dar : ces habitations nobles cachées par de lourdes et magnifiques portes.

Si vous arrivez à trouver le café “El M’Rabet” dans les souks, rentrez-y pour prendre un verre ou une chicha façe à la grande mosquée. Vue imprenable et ambiance très paisible en comparaison avec l’ambiance des souks (qui n’est cependant pas si agressive que cela).

_DSC1179

Concernant la ville de Tunis et de par son histoire coloniale, les avenues ont un style pour certains très haussmanniens. Il n’y a clairement pas grand-chose à faire excepté prendre une photo de vacances devant le “I love Tunis” et voir la grande horloge au bout de l’avenue Habib-Bourguiba, symbole de la ville.

_DSC1141

Une des grandes attractions de Tunis est aussi le musée du Bardo. Ce musée construit sur l’ancien palais du XIXème siècle est le plus important des musées archéologiques du Maghreb. Sa grande richesse : les mosaïques romaines au sol, au plafond, en vitrine, sur les murs… bref, de partout ! Regroupant différents styles, le musée contient une véritable richesse unique au monde. Un détour à ne surtout pas manquer.

IMG_0199

Enfin, ne quittez pas Tunis avant d’avoir goûté un beignet tunisien : Le Bombalouni. Un vrai régal digne de la plus grande gastronomie.

IMG_0145