American food : le royaume du gras

Bienvenue dans un nouvel article : comment avoir et conserver son diabète ?

Une seule réponse : manger aux États-Unis pendant 3 semaines ! Outre le fait qu’entre burger, frites, pancakes, bacon et soda les calories y vont bon train, les quantités américaines sont plus qu’énormes. Pour la plupart des restaurants commander un plat pour deux personnes est largement suffisant (encore faut-il se mettre d’accord sur le choix dans le menu). Voici donc quelques extraits de mets exquis et raffinés :

  1. Toujours bien commencer la journée avec des céréales 100 % sucres. De quoi vous donner un boost d’énergie !

IMG_6177

2. 10h : Piquorer quelques fraises sur le port de San Francisco. Pourquoi manger des fruits ? Parce qu’ils sont plongés dans du bon chocolat. Il ne fallait pas faire descendre ce taux de sucre !

 

3. Pour votre déjeuner, pourquoi ne pas tester le fameux “grilled cheese”? Un sandwich composé de cheddar fondu avec ici des frites de patates douces. IMG_3379

 

4. Vous aviez encore un petit creux ? Pas de soucis ! Testez les différents milkshakes dans les dinners américains en ville ou bordant les autoroutes. Rien de plus clichés mais comme c’est bon !

IMG_6171

Une alternative : la “ice cream beer” : une bière composée de bière, soda et glace… un melange plus que douteux

IMG_6167

 

5. Quelques tacos pour l’apéro de ce soir ? Parce que le Mexique n’est pas loin, de nombreux plats sud américains sont dans les différents restaurants du pays. Encore délicieux mais extrêment généreux.

IMG_5929

 

6. Manger plus léger c’est aussi possible dans les restos de Los Angeles qui se veulent un peu “bobo” et “green”. De quoi faire une detox des autres repas.

IMG_6212

7. Il fallait cependant finir ce tour de nourriture par le fameux cheesecake. Ici il s’agit d’un cheesecake à la cookie dough (pâte de cookies) à la cheescake factory, car quitte à rester dans le gras autant y aller à fond

IMG_6227

 

8. Pour vos yeux : quelques délices des plus fins de la gastronomie américaine :

IMG_3144

_DSC0089

_DSC0091

Advertisements

ÉTAPE 11 : Los Angeles

Faire la côte Ouest des États-Unis sans faire une halte à Los Angeles ? Il n’en était pas question ! La deuxième plus grande ville des États-Unis après New York est pleine de richesses et de surprises qu’il fallait absolument découvrir.

Passer à Los Angeles c’est comme entrer dans les films et séries d’Hollywood. On entre dans un décor que l’on connait déjà sans jamais y avoir mis les pieds.

_DSC9583

On marche littéralement sur nos acteurs et actrices préférés sur Hollywood Boulevard avant de découvrir l’envers du décours à Universal Studios. Ce parc d’attraction aux nombreuses activités vous fait entrer dans le décor de Spider Man, des dents de la mer ou encore de King Kong. On y découvre les astuces des réalisateurs, les effets spéciaux de façon ludique et amusante dans un petit train.

 

À Los Angeles, les personnages ne s’arrêtent pas à ceux des films…  C’est dans les rues que vous trouverait aussi des personnages à fort caractères. C’est ainsi que vous pouvez voir Jésus à Santa Monica ou Spider Man et Minnie sur Hollywood boulevard !

 

Cependant si vous voulez avoir la chance d’observer une vraie star rendez-vous à Beverly Hills et les quartiers chics de la ville (Rodeo Drive, Bel air…). Vous aurez cependant plus de chance de croiser la nounou, le coach sportif ou le dog sitter que la star elle même !

IMG_6223

_DSC9616

Votre quête vers Hollywood ne s’arrête pas là ! Allez maintenant observer les fameuses lettres d’Hollywood depuis l’observatoire de Griffith. Un moment unique à faire de préférence au coucher du soleil pour ensuite observer la vue panoramique de Los Angeles de nuit. Un spectacle d’une des plus beaux films.

_DSC0095

_DSC0099

 

Los Angeles c’est aussi l’art, l’esprit cool, la “L.A vibes” comme les habitants l’appelle. Un des endroits les plus représentatif est Venice beach. Entre fumeur de marijuana, skateur et surfeur, cette rue près de la plage est un vrai melting pot de chill.

_DSC9541

_DSC9526

En continuant le long de Venice beach vous arriverez au quartier de Santa Monica symbolisant la fin de la route 66.

_DSC0007

 

Los Angeles c’est se plonger dans l'”Amercian dream” comme l’on imagine à travers les nombreuses séries et films de la côte. Los Angeles c’est venir rêver …

_DSC9549

ÉTAPE 9 : Monument Valley

Grand rêveur et amateur de Western ? Monument Valley est le cadre parfait pour vous rappeler des scènes cultes entre indiens et Cowboys.  Projection de paysages grandioses en vue !

Situé dans l’Utah, ce site naturel américain est un des rares appartenant encore aux Navajos. C’est ainsi que les habitants résidant dans cette réserve sont, pour la plupart, des descendants de la très connue tribu indienne. Vivants principalement aujourd’hui du tourisme ils ont longtemps été chassés de leurs terre. Pour vivre du tourisme, les femmes sont à la vente de gri-gri, attrapes rêves ou bracelets porte bonheur. Les hommes, eux, s’approprient les visites du site, les photos à cheval et les visites de leur “hogan” (maisons traditionnelles).

_DSC9364

Monument Valley est un de ces rares endroits à provoquer de l’émotion. Les paysages sont relativement simples, faits de terre de ciel et de roches. Et pourtant, c’est bien une perle rare des États-Unis. Cheveux au vent en 4×4 ou en voiture (les visites ne peuvent pas se faire à pied), les terres des Navajos sont pleines d’histoire et de culture.

_DSC9393

Pour les Navajos, chaque rocher représente un animal, une personne ou une partie de leur histoire.  Ainsi on pourra observer « l’œil qui pleure », « la Botte de cowboy » ou encore « l’Aigle impérial » (il faut cependant chercher certaines représentations qui ne sont pas toujours évidentes).

IMG_6344

Certaines visites proposent aussi de voir les “derrières” des circuits balisés. Une autre découverte très riche avec notre guide Navajo qui nous a montré les peintures de sa tribu datant de centaines d’années, nous a appris quelques pas de la danse traditionnelle, nous a fait découvrir des roches majestueuses avec un temps de relaxation. Le tout dans un cadre idyllique avec des paysages sortis de films, des animaux sauvages reprenant leurs droits et les habitants vivants dans leurs fermes.

Les étoiles pleins les yeux, nous nous sommes ensuite dirigés vers notre prochaine destination : ÉTAPE 10 : Grand Canyon et ville fantôme

ÉTAPE 8 : Entre Utah et Arizona

Coincé entre l’Utah et l’Arizona se faufile le Colorado qui se jette ensuite dans le lac Powell. Créé artificiellement par le barrage de Glen Canyon ce lac est aujourd’hui devenu une zone de vacances pour les américains et touristes étrangers. Ce point d’eau qui s’étend sur 300 km reste très attractif de par ses nombreuses activités nautiques mais également de par ses points de vues admirables. On peut alors observer le lac sous ses nombreuses facettes (notamment le très connu Horseshoe bend, photo à la Une).

_DSC9132

 

Le lac, propice à la baignade, permet un moment de détente presque unique et solitaire. Il vous suffit pour cela de choisir les spots moins touristiques mais qui permettent de se baigner en toute quiétude dans une eau très agréable (du fait de sa stagnation).

_DSC9145

 

Lorsque vous êtes de passage au Lac Powell, une des nombreuses activités touristiques sera de visiter l’Antelope Canyon. Situé au nord de l’Arizona et dans la réserve de nation Navajo, ce Canyon est divisé en deux gorges : l’Upper Antelope Canyon et le Lower Antelope Canyon. Après avoir opté pour la deuxième option, plus facile d’accès, nous sommes rentrés dans les brèches du Canyon afin de le visiter par le dessous.

_DSC9155

C’est en effet, la particularité de la visite de ce Canyon qui le rend aussi populaire. Peut-être un peu trop à mon goût. Même si l’on s’accordera sur la beauté des images du Canyon, il s’agit en réalité d’une véritable usine à touristes piétinant les uns derrières les autres pour effectuer la visite guidée obligatoire. C’est d’ailleurs ces mêmes touristes qui, à la queue leu leu, essayent d’avoir une photo sans personne (dont je faisais évidemment partie).

_DSC9178_DSC9181

C’est donc avec un sentiment d’un trop de touristes que nous sommes repartis une dernière fois dans l’Utah pour notre prochaine destination : ÉTAPE 9 : Monument Valley

ÉTAPE 7 : Encore plus de canyons

Vous pensiez que nous en avions fini avec la beauté des canyons du grand Ouest américain ? C’était sans compter sur le “Red Canyon” et le “Bryce Canyon” en Utah.

_DSC8955

Très proche du Bryce canyon, le Red Canyon regorge de nombreuses beautés que nous ne voulions pas manquer. Situé sur une réserve indienne, l’affluence des touristes est également moins importante que sur le site de son grand frère : le Bryce Canyon. Une alternative donc plus qu’intéressante avec des paysages somptueux. Au milieu des roches couleurs ocres, nous avons eu la chance de se balader à cheval sur ces quelques kilomètres. Un moment hors du temps, aux premières lueurs du soleil, nous faisant sentir comme de “vrais indiens”.

_DSC8989

C’était sans compter le fait que le cheval de ma mère ne faisait que manger l’herbe alentour et le cheval de mon père ne pensait qu’à avancer plus vite que le groupe !

_DSC8963

Entre cette visite des deux Canyons nous avons fait une pause dans un camping en pleine nature. Le moment parfait pour un barbecue au coucher du soleil avant une nuit orageuse.

 

Connu pour ces cheminées de fée rougeâtres, le Bryce Canyon offre de nombreuses possibilités de randonnées. Sur plus de 145 km2 s’étend des roches aux formes coniques âgées de dizaine de milliers d’années.

_DSC9040

C’est ainsi que nous sommes partis arpenter les roches rougeâtres de ce parc national à travers un circuit considéré comme facile (Navajo Loop). Plusieurs kilomètres derrière nous et plusieurs écureuils pris en photo plus tard, nous avions une assez bonne vision de ce magnifique Canyon (qui restera pendant tout le séjour mon préféré).

 

 

Nous avons ensuite repris la voiture pour aller aux différents “see point” qui sont le Sunset Point, le Sunrise Point, le Rainbow Point, le Bryce Point et le Farview Point. Ces points de vues offrent des angles différents du parc.

_DSC9124

La visite de ces deux Canyons dans le bel état qu’est l’Utah nous mènera à notre prochaine destination : ÉTAPE 8 : Entre Utah et Arizona 

ÉTAPE 6 : Vallée du feu & Parc de Zion

En remontant du Nord de Las Vegas vers les parcs nationaux rocheux, la route offre un véritable panorama de feu ( d’où le nom de Valley of fire).

Le paysage auparavant complètement désertique laisse maintenant place à des montagnes de roches. De la roche à perte de vue, partout …  mais ce n’est certainement pas n’importe quelle roche ! Une roche de plus de 150 millions d’années d’érosion qui a laissé des formes et couleurs inédites.

_DSC8905

Du rouge au violet en passant par l’ocre et le bleu, le résultat est spectaculaire. Le nom de cette partie du parc parle de lui même : The Rainbow vista (point de vue arc-en-ciel). Des montagnes multicolores en veux-tu, en voilà !

_DSC8899

La vallée du feu regorge de bien d’autres richesses puisqu’un peu plus loin se trouve le Silica Dome où les couleurs se ternissent mais n’en sont pas moins belles. Un dégradé de beige/marron sur fond de ciel bleu digne des plus beaux tableaux que peut nous offrir la nature.

_DSC8908

Alors que vous pensiez rester dans les paysages désertiques et rocheux du Névada la végétation reprends ses droits quelques kilomètres plus loin dans l’Utah avec le Zion Park. Un parc de 593 km² célèbre pour ses profonds canyons creusés par la rivière Virgin. Une faune et flore très largement développée au milieu de pierres vielles de plusieurs dizaines de millions d’années dans ce parc trop rapidement visité (faute d’avalanches de pierre du les petites routes de montagnes)…

Cette traversée du Nevada et arrivée dans l’Utah nous on amené à notre prochaine étape : ÉTAPE 7 : Encore plus de canyons 

 

ÉTAPE 5 : WELCOME TO LAS VEGAS

Un road trip sur la côte Ouest américaine n’aurait pas été complet sans un détour par la “Sin city” (ville des péchés). Entre immeubles plus qu’impressionants, débauche de partout et jeux de lumière il y a de quoi être perdu dans cette ville construite au beau milieu du désert. (Après notre traversé du désert dans la Vallée de la mort)

Las Vegas c’est des spectacles pour vous en mettre pleins les mirettes, des personnages de films pleins les rues, Elvis Presley qui vous marie dans une petite chapelle,  des femmes de joies se dandinant pour attirer les curieux. Las Vegas c’est le show à l’américaine par excellence.

_DSC8807

Mais à quoi ressemble donc Las Vegas ? La ville en elle même ne ressemble à aucune autre tout en étant comme les autres. Les quartiers du centre ville sont en fait des reproductions des grandes villes du monde entier. Entre Paris, New York, Venise ou Tokyo : ces échantillons de grandes métropoles se retrouvent à Las Vegas.

Payer un seul ticket et vous pourrez voir la Tour Eiffel, l’arc de Triomphe et des hotels parisiens à l’architecture haussmannienne le tout au Névada !

_DSC8813

_DSC8716

Vous vouliez passez sous des ponts italiens, manger en plein Venise à côté de gondoliers et admirer les plafonds de la renaissance italienne ? C’est également possible dans le Névada.

_DSC8684

Vous souhaitiez faire un tour à New York  en faisant le tour de la statue de la liberté, marcher sur le pont de Brooklyn et deguster un burger à Greenwich ? C’est aussi possible dans le Névada !

_DSC8612

_DSC8775

Après ce sympathique voyage autour du monde, n’oublions pas que Las Vegas c’est aussi la ville du jeu. Les casinos sont nombreux sur le Las Vegas Strip, la plus grande avenue de Las Vegas. Interdit de jouer cependant avant 21 ans mais vous pourrez tout de même vous balader en suivant  le “red carpet”. N’essayez pas de vous arrêter à défaut d’être rappelé à l’ordre par les services de sécurité.

 

Entre deux casinos n’oubliez pas de visiter les hotels. Oui cela peut paraitre étrange mais les halls des hotels sont ouverts au public, et l’on comprend pourquoi lorsque l’on observe le plafond de nénuphars en verre soufflé du Bellagio ou le Ceasar’s palace.

Enfin si vous souhaitez prendre un peu de hauteur sur la ville, rendez -vous à la Stratosphère pour siroter un cocktail ou essayer leur attraction à sensation à plus de 345 mètres de hauteur. Vous aurez de toutes les manières une vue imprenable sur les néons clignotants en contrebas suivi des montagnes du désert à l’horizon.

_DSC8650

Prochaine étape : BIENTOT DISPONIBLE !